Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté | Nations Unies

Dans un monde caractérisé par un niveau sans précédent de développement économique, de moyens technologiques et de ressources financières, le fait que des millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté suscite une profonde indignation morale.

En outre, les personnes qui vivent dans la pauvreté doivent faire face à de nombreuses discriminations, notamment :

des conditions de travail dangereuses ;
des conditions de logement insalubres ;
des carences en aliments nutritifs ;
un accès inégal à la justice ;
une absence de participation politique; ,et
un manque d’accès aux soins de santé.

Source : Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté | Nations Unies

Les liens entre l’autisme et la pauvreté :

cardboard of workless man
Photo by Ron Lach on Pexels.com

La pair-aidance entre personnes autistes : un soutien vers le rétablissement ⋆ Lucila Guerrero autisme

La pauvreté des familles d’enfants autistes – Enfants différents besoins différents (enfantsdifferentsbesoinsdifferents.com)

Sortir les gens de la pauvreté avec 36 $ par année? Vraiment? | Fédération québécoise de l’autisme

Aide financière pour autistes au Québec : Ressources financières | Fédération québécoise de l’autisme

Résultat : 80 % des personnes autistes vivent dans la pauvreté, affirme Mme Guerrero, citant une recherche dirigée par Mélanie Couture de l’Université de Sherbrooke et menée, en ligne, auprès de plus de 200 adultes autistes et de leurs proches.

Source « Adapter le travail aux autistes demande de la bienveillance » – Lucila Guerrero | Radio-Canada.ca

Autisme: « La crise a eu un impact terrible » sur les enfants (handicap.fr)

itinerance_et_deficience_intellectuelle-pistes_dintervention.pdf (laressource.ca) – Document Équipe de recherche «Déficience intellectuelle, troubles envahissants du développement (TED-Ancien terme de l’autisme) et intersectorialité
RECHERCHE» Centres de réadaptation en déficience intellectuelle Gabrielle-Major, Lisette-Dupras et de l’Ouest de Montréal

Laisser un commentaire